Get Adobe Flash player

St Vincent Falicon 2016

La Saint-Vincent est une fête viticole se déroulant chaque année à la fin du mois de janvier.

HISTORIQUE

Apparues au Moyen Âge avec les « sociétés de secours mutuel » de chaque village viticole de Bourgogne, les manifestations traditionnelles de la Saint-Vincent avaient enregistré un déclin au début du XXe siècle avec la laïcisation de la société. Il n’y avait plus que quelques villages bourguignons qui les organisaient encore, la plupart sous forme d’un « repas de cochon ».
Le 22 janvier 1938, la confrérie des chevaliers du tastevin relance les manifestations liées à la Saint-Vincent et organise la première Saint-Vincent tournante d’envergure à Chambolle-Musigny. Il n’y a que six sociétés de Saint-Vincent dans le défilé de 1938, mais elles sont 53 en 1965.
Puis la Saint-Vincent va évoluer et grandir avec les années. En 1964, Saint-Romain ouvre les caveaux du village. En 1973, Morey-Saint-Denis propose un verre gravé. À la fin des années 1990 et au début des années 2000 (2002 avec la Saint-Vincent tournante de Montagny), la Saint-Vincent va devenir trop importante à gérer, car elle déplace énormément de monde : environ 100 000 à 200 000 personnes sur deux jours. Elle devient alors difficilement gérable financièrement, le budget pouvant dépasser le million d’euros, avec des contraintes de circulation et de sécurité. Sur les dernières années, elle revient à un peu plus d’intimité dans son déroulement, avec par exemple 40 000 personnes à Chassagne-Montrachet en 2010 entre 38 000 personnes et 45 000 personnes à Saint-Aubin en 2014.

Photos Monique Dégioannis