Get Adobe Flash player

Chainsaw Billies

Chainsaw Billies est un trio acoustique et trépidant originaire de La Seyne/mer dans le Var crée début 2009…Mais par quel miracle ces musiciens issus de styles totalement différents en sont-ils venus à produire une musique country/bluegrass plus vraie que nature qui fleure bon le Mississipi et le bourbon whiskey ???
Au départ de l’aventure il y a Anthony Derrycke, alias Tony Zombi…
En 2008, ce virtuose de la guitare, ancien leader du groupe de hard-rock varois Catacomb (tournées européennes, superbes premières parties entre 92 et 99…) et batteur du quatuor psychobilly Dead Valdez décide, à la surprise de ses copains rockeurs tatoués, de faire son coming-out :
« j’aime la country music !!! »
Et comme le bonhomme a de la suite dans les idées il décide dans la foulée d’investir dans un banjo 5 cordes (LE banjo country bluegrass, à la différence du 4 cordes qui vient de la Nouvelle Orléans et du banjo 6 cordes qui n’est pas un banjo mais un instrument destiné aux guitaristes qui ont la flemme d’apprendre le banjo).
A raison de 4 heures de pratique par jour il acquiert rapidement un niveau tout à fait correct, se met également à la guitare dobro squareneck (instrument à résonateur joué à plat sur les cuisses, typique de la musique country) et passe donc à la seconde étape de son plan…monter un groupe !
C’est là que l’on peut vérifier que le hasard fait bien les choses…
En effet, pendant ce temps là dans la même région Cédric Psaïla, guitariste/bassiste/chanteur qui arpente depuis 2001 les scènes de France et de Navarre (la Navarre étant un département français composé de la Suisse et de la Belgique) en compagnie de son frangin avec leur duo Petite Musique (4 albums et + de 650 concerts à ce jour), découvre sur le tard le répertoire folk américain et l’œuvre du mythique Johnny Cash… Pour s’amuser il commence à en apprendre quelques chansons qui vont bien à sa voix grave et chaude, et quand son copain Tony, qui vient parfois le voir en concert, lui propose de monter un projet country bluegrass, il saute avec joie sur l’occasion d’autant plus qu’il connaît la rigueur et la valeur musicale de son acolyte.
Le duo commence à se produire dans les petits caf’conc’ de l’aire toulonnaise, tout se passe bien mais il manque une vraie assise rythmique à leur répertoire composé pour l’instant de reprises…
Ils vont la trouver en la personne de Mr Greazz (Alex pour les intimes), ahurissant contrebassiste issu du rockabilly au jeu slappé survitaminé…
Mais en plus d’apporter l’équilibre musical qui manquait au duo devenu trio, le lascar va faire prendre un virage décisif au projet, car il se révèle être un prolifique et talentueux auteur compositeur dont les textes en anglais un peu déjantés et les mélodies simples mais efficaces vont se marier parfaitement avec la musique enjouée, festive, et bondissante que jouent désormais les Chainsaw Billies…
Le trio répète sans relâche, finissant par devenir une véritable machine à faire bouger le public, et trouve enfin son style, entre country et bluegrass, éliminant au fur et à mesure les reprises de son répertoire pour les remplacer par des chansons originales… 

Les choses s’accélèrent, les concerts devenant de plus en plus nombreux, et les trois compères s’attèlent à la production d’un album au début de l’hiver 2010…
Ils transforment donc leur salle de répétition en studio et invitent quelques prestigieux amis musiciens (notamment le superbe bluesman parisien Magic Buck et le trio chanson manouche hyérois Madame Oleson) à venir pousser la chansonnette avec eux.
Le résultat « fait maison » est tellement enthousiasmant que la label varois La Fissure Prod décide d’accompagner le projet qui verra donc la sortie physique et digitale (Believe/cd1d) de son premier EP courant juin 2011, d’autant plus que de belles soirées s’annoncent pour cet été (Festival Garçon la note à Sens le 16/07, Festival Côté Plage à La Seyne/mer le 14/08) en même temps qu’une tournée un peu partout en France pour défendre l’album dès la rentrée.