Get Adobe Flash player

Taninges d’Antan

taninges15

Reportage sur la chartreuse de Mélan: cliquez ICI

Le village de Taninges possède un riche patrimoine historique et culturel à découvrir seuls ou accompagnés d’un guide (renseignements à l’Office de Tourisme de Taninges).

Flânez dans les rues du village, au rythme du tintement joyeux des 40 cloches du carillon (le premier du département). Ce carillon exceptionnel est abrité par le clocher unique de la plus grande église de Haute-Savoie. Après avoir contemplé les grandes orgues et traversé le « Pré de l’église », petit parc ombragé et frais, poursuivez votre balade vers la Chartreuse de Mélan. Ce bâtiment classé du XIIIe et son cloître du XVIe frappe par sa rigueur et sa sobriété. Devenu un site idéal pour les concerts et les expositions de qualité, la Chartreuse de Mélan est un lieu exceptionnel : calme et imposant.

Autour de la place du marché, le centre historique de Taninges a peu changé depuis des siècles. La Grande Rue, la rue des Arcades, le Vieux pont en dos d’âne du XVIe, la chapelle Sainte-Anne, ou encore la fontaine sont autant de témoins du passé qui contribuent au charme tranquille du Bourg.

A 642 m d’altitude, au coeur de la Vallée du Giffre, sur la route des grandes Alpes et à la croisée des torrents Foron et Giffre, le village de Taninges surplombé par le majestueux Pic du Marcelly, offre de multiples facettes ! Sa station Praz de Lys-Sommand à 1500 m d’altitude, authentique et familiale face au Mont-Blanc, constitue un terrain de jeu idéal pour la pratique d’activités « nature » dans les alpages.

taninges mélan

La Chartreuse de Mélan (XIIIème) et son cloître (XVIème)
La chartreuse de Mélan fut fondée en 1285 par Béatrice de Faucigny et resta un lieu de prière pour des moniales jusqu’à la Révolution française. Propriété départementale depuis 1906, elle offre aujourd’hui une église à l’architecture austère, un cloître reconstruit au XVIème siècle, des vitraux contemporains et un parquet en marqueterie fraîchement restauré.


Site gallo-romain, la fondation de la Chartreuse de Mélan, couvent de femmes, date de 1285 par la volonté de la grande Construit sur un ancien Dauphine Béatrix de Faucigny qui voulait que l’abbaye accueille son tombeau et celui de son fils Jean. Elle y sera ensevelie en 1310. Cependant les tombeaux n’ont jamais été retrouvés. Le cloître est reconstruit en 1530, remplaçant celui qui fut détruit par un incendie en 1528. Les moniales quittent l’abbaye sous la Révolution en 1792. La Chartreuse devient en 1923 un orphelinat de l’Assistance Publique. Les bâtiments disparaissent suite à un incendie en 1967,au cours duquel dix-huit enfants périssent brûlés. Seule l’abbatiale, le cloître et la ferme sont épargnés. L’abbatiale est de style gothique. La nef est à un vaisseau unique. Le chevet plat est percé d’une baie ogivale à meneaux surmontée d’un arc brisé. Le portail principal ouvre sur une galerie du cloître. La Chartreuse est aujourd’hui propriété de l’Etat qui en a fait un espace culturel pour accueillir des expositions d’art et des concerts. Elle a été le lieu de tournage du film de Mathieu Kassovitz « Les Rivières Pourpres ».

taninges foron

Reportage sur la chartreuse de Mélan: cliquez ICI