Get Adobe Flash player

Indepence Day

Le 4 juillet 1776, les treize colonies britanniques d’Amérique du Nord déclaraient leur indépendance. Ainsi naissaient les Etats-Unis. C’est en souvenir de ce jour que les Américains célèbrent chaque année leur fête nationale.  A cette occasion l’association ADCM- PACA à organisée une soirée à la SIESTA « JO CASINO »

Histoire

Bien que le 4 juillet soit une sorte d’icône pour les Américains, certains clament que la date est arbitraire. Les Néo-Anglais se sont battus contre les Britanniques dès avril 1775. La première motion concernant l’indépendance a été faite le 4 juin 1776 au Congrès continental. Après de longs débats, le Congrès vota de façon unanime, mais secrètement, l’indépendance vis-à-vis de la Grande-Bretagne le 2 juillet (la Lee Resolution), et désigna Thomas Jefferson pour écrire une ébauche de déclaration. Le Congrès retravailla l’ébauche jusqu’à peu après 11 heures, le 4 juillet, quand douze colonies votèrent pour son adoption (New York s’est abstenu des deux votes) et donnèrent une copie aux imprimeurs signée seulement par John Hancock, le Président du Congrès, et le secrétaire Charles Thomson. Philadelphie célébra la Déclaration par des lectures publiques et des feux de joie le 6 juillet. Les autres membres du Congrès n’ont pas signé avant le 2 août, mais ce fut quand même gardé secret par peur de représailles britanniques.

Selon Thomas Jefferson, John Adams écrivit à sa femme Abigail le 3 juillet 1776 :

« Le deuxième jour de juillet 1776 sera le jour le plus mémorable de l’histoire de l’Amérique. J’ai tendance à croire que ce jour sera fêté par les générations à venir comme la grande fête commémorative. Il mérite d’être célébré comme le jour de la délivrance, par des actes solennels de dévotion à Dieu Tout-Puissant. Il mérite d’être célébré en grandes pompes et avec des parades, avec des spectacles, des jeux, du sport, des coups de feu, des cloches, des feux de joie, et des illuminations, d’un bout à l’autre du continent, à partir de maintenant et pour toujours1. »

Les lecteurs modernes pensent comprendre par « illuminations », qu’Adams signifiait feux d’artifice. En réalité, cela référait à la coutume du XVIIIe de célébrer en encourageant les ménages à placer des bougies allumées à chaque fenêtre. Les feux d’artifice firent leur apparition lors des célébrations du 4 juillet tardivement dans le XIXe, principalement à cause de leur prix élevé. Au début du XXe siècle, les Américains célébraient le 4 juillet en tirant des coups de feu en l’air. Les villes possédant un canon l’utilisaient.

Certainement, le vote du 3 juillet était l’acte décisif. Mais le 4 juillet est la date où, comme édicté par le Congrès, les Philadelphiens entendirent pour la première fois des informations concrètes quant à l’indépendance, en opposition aux rumeurs qui couraient avant.