Le Train des Pignes à Vapeur du GECP

Partager sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
Créée en 1975, notre association de passionnés s’est donnée comme mission la défense et la promotion de la ligne Nice – Digne des Chemins de fer de Provence. Nous comptons aujourd’hui environ 350 adhérents répartis sur toute la France et à l’étranger.
Ayant à cœur la préservation du patrimoine ferroviaire et le développement du haut pays, nous avons lancé dès 1980 l’exploitation d’un train historique à vapeur.
Aujourd’hui, le GECP, c’est :
• 3 locomotives à vapeur, dont 2 classées au patrimoine national au titre des monuments historiques,
• 2 locotracteurs et un autorail historique de 1935,
• 11 voitures à voyageurs, dont 7 en service (les plus anciennes datent de 1892),
• 14 wagons à marchandises et fourgons.
Reconnu exploitant ferroviaire dans le cadre du décret n° 2003-425 du 9 mai 2003 relatif à la sécurité des transports publics guidés, le GECP est membre de l’Union Nationale des Exploitants des Chemins de fer Touristiques (UNECTO). Dans ce cadre, 90 trains circulent chaque année, transportant environ 15 000 passagers.

Locomotive Caminhos de ferro Portugueses E211

Construite en 1923 par Henschel à Cassel, en Allemagne, pour les Chemins de fer Portugais, notre locomotive E 211 est
arrivée en 1988 en Provence où elle a circulé plusieurs années. Après une rénovation totale, elle a repris du service en 2010 en
tête du mythique Train des Pignes à Vapeur.
Celui-ci dispose de sept voitures (on dit « voiture » pour les voyageurs et « wagon » pour les marchandises !) qui représentent différents
styles de construction de 1892 à 1939. Les plus anciennes sont originaires de la ligne et contemporaines de la légendaire Gare du Sud
à Nice. Banquettes en bois et passerelles d’accès aux extrémités sont la règle, sauf sur la voiture la plus récente qui évoque les
voyages en train des années 40 à 60

Les Caminhos de ferro Portugueses (CP) ont employé sur leurs différentes lignes à voie métrique du nord du Portugal dix-huit locomotives articulées à double expansion (compound) de disposition d’essieux 120+030T, avec un train arrière haute pression à trois essieux accouplés et un train avant basse pression à deux essieux accouplés et un essieu  directeur. Ces machines, construites par la firme allemande Henschel und Sohn à Cassel, appliquent les dispositions brevetées par l’ingénieur Anatole Mallet : utilisation plus rationnelle de la vapeur qui travaille deux fois, répartition de la masse sur un plus grand nombre d’essieux et articulation du châssis, ce qui permet d’offrir une puissance élevée sur des lignes sinueuses équipées de rails légers.

La série principale, livrée de 1911 à 1923 à seize exemplaires au réseau du Minho e Douro (MD), est numérotée E 201 à 216 lors de l’unification des chemins de fer portugais en 1947. Après soixante-trois ans d’une carrière bien remplie sur les lignes du Val de Vouga, du nord de Porto et du Corgo, la E 211 est achetée par le GECP et rejoint la ligne de Provence le 21 juillet 1986. Elle est remise en service le 18 juin 1988 et va tracter le Train des Pignes à vapeur pendant cinq saisons jusqu’à l’été 1992. Cette année-là, elle est classée le 23 juillet monument historique avant d’être garée dans l’attente d’une révision approfondie du mécanisme et de la chaudière. Ces travaux, qui représentent un investissement financier important, seront réalisés de 2005 à 2010 en Italie par les ateliers Lucato Tèrmica. Depuis le 19 juin 2010, la « Portugaise » est en service chaque année sur le Train des Pignes à vapeur.

Deux locomotives Mallet du même type sont livrées en 1923 à la compagnie portugaise Porto – Povoa – Famalicao (PPF), dont les voies sont à l’écartement plus étroit de 0,90 m. Elles vont être transformées pour la voie métrique dès 1930 par la compagnie Norte do Portugal (NP), puis numérotées E 181 et 182 en 1947. Au cours de leur carrière, elles circuleront sur les lignes de Porto, du Val de Vouga , du Corgo et du Sabor. C’est sur cette dernière ligne que la E 182 est achetée en avril 1985 par un entrepreneur espagnol qui envisage de créer un train touristique dans la région d’Alicante. Ce projet ne s’étant pas réalisé, la locomotive reste garée à l’abri pendant trente-cinq ans à Torrent près de Valencia. Finalement mise en vente, elle est acquise par un membre du GECP et transférée à Puget-Théniers le 6 mars 2020. Confiée à titre exclusif à l’association, à charge pour elle de la remettre en état de marche, ce sera le prochain défi pour la décennie à venir !

Restauration du matériel

Nos deux locomotives datent de 1909 et 1923 et sont toutes deux classées « Monument Historique ».
Les voitures voyageurs qui composent le Train des Pignes à Vapeur datent pour les plus anciennes de 1892 et pour les plus « modernes » de 1939 !